Phénomènes naturels fascinants (volet 1)

 Les pierres mobiles

!cid 7B48F136-127D-4772-B3A0-424CE83D2E83 

Ces mystérieuses pierres mobiles qui se déplacent dans la boue
du désert de la Vallée de la Mort ont fait l’objet d’une polémique scientifique pendant des décennies. 

Des roches pesant jusqu’à des centaines de livres parcourent des milles à
la fois. 

Quelques scientifiques ont suggéré que la combinaison de vents violents à
la surface glacée Cependant, cette théorie n’explique pas que différentes roches commencent à se déplacer côte à côte, pour ensuite aller à des vitesses et dans des directions
différentes. 

De plus, les calculs en physique ne corroborent pas vraiment cette théorie
car il faudrait des vents de plusieurs centaines de miles à l’heure pour déplacer certaines de ces pierres. 


 

Basalte colonnaire 

!cid 7D0F828F-A5DC-4666-A57C-955609C38C36

 

 Quand une coulée de lave épais se refroidit, elle se contracte
verticalement mais fend perpendiculairement à son écoulement directionnel avec une régularité géométrique remarquable – dans la plupart des cas formant une grille régulière d’extrusions
hexagonales qui semblent presque faites de main d’homme. 

Un des plus célèbres exemples est le *Giant’s
Causeway* sur la côte de l’Irlande (montré ci-dessus), bien que le plus grand et le plus connu soit le *Devil’s Tower* au Wyoming. 

Le basalte peut également former des motifs différents, mais tout aussi
fascinants, quand des éruptions sont exposées à l’air ou à l’eau. 

 

Les trous bleus 

 !cid 0A768EA1-074A-4146-AA5F-22F5C8AC8740


Les trous bleus sont formés par des baisses massives et
soudaines du terrain sous-marin; leur nom vient de la tonalité bleu foncé et sinistre qu’ils prennent quand on les voit d’en haut – comparés aux eaux environnantes. 

Ils peuvent être à des centaines de pieds de profondeur, et tandis que les
plongeurs peuvent explorer certains d’entre eux, la plupart sont exempts de l’oxygène nécessaire et ne supportent la vie marine en raison de la pauvre circulation d’eau – c’est pourquoi ils sont
vides. 

Quelques trous de bleus contiennent d’anciens fossiles qui ont été
découverts et préservés dans leurs profondeurs. 

Bonne reflexion!

Publicités

14 réflexions sur “Phénomènes naturels fascinants (volet 1)

  1. A part les drachmes, on voit encore cette Grèce dont tu parles. moi qui y vis je le certifie. Il y a encore beaucoup de douceur à vivre ici malgré tout et je ne suis pas nostalgique non plus
    d’une période où il n’y avait pas l’électricité partout et où trouver un frigo était une aventure 

    J'aime

  2.  

    Heureuse de te retrouver chère RENEE , j’ ai bien aimé ton reportage très intéressant pour moi qui avait déjà suivit plusieurs émissions sur les sujets .

     

    Bonne soirée et à bientôt j’ espère , mais pardon d’ avance si je ne viens pas tous les jours , pas trop le temps car je ne fais pas que ça dans la journée tu le comprends bien ha ha
    ha , j’ aime trop sortir et après je suis fatiguée beurck c’ est moche de vieillir …..

     

    Bisous marseillais pluvieux aujourd’ hui et très humide .

    RENEE (mamiekéké).

    J'aime

  3. Le premier phénomène, je le connais car je l’avais publié y a quelques mois mais les deux autres sont tout aussi suprenants. Je vais creuser le sujet. Bonne soirée Renée

    J'aime

  4. De très belles images et des phénomènes certes troublants mais dans tous les cas très intéressants! Une belle nature qu’il faut préserver….comme on peut! Bises. Caro

    J'aime

  5. bonsoir Renée

    t’en a beaucoup de phénomènes bizarres comme celui des pierres (

    ça fou la pétoche se truc) maintenant quand je vais voir des grosses pierres je vais

    me méfier lol!! merci pour ces belles et instructives informations

    gros bisous et belle soirée  chez moi frîche +12 à 18h

    J'aime

  6. J’ai déjà vu un article de ce genre, mais je ne sais plus ni où ni quand….

    Néanmoins ça reste quelque chose d’inexpliqué…Bonne fin de journée

    J'aime

Les commentaires sont fermés.