Cuisine mai-juin-juillet 1

En pause vous avez cru que je me dorais la pilule toute la journée?
gif-cocotiers-hamac.gif
Et bien non!

Maman étant bonne (très bonne) cuisinière, je me fais chaque fois un devoir d’essayer de l’étonner.

Pourquoi? Parce que plus jeune je n’ai guère vécu avec et le peu elle n’a jamais réussit à m’inculquer cet art.

Alors mis a part les inévitables Langoustes, camerons je me suis fait un devoir de lui présenter chaque jour un plat différents pendant ces 61
jours.

Le midi en raison de la chaleur ce fut invariablement salade (légumes ou fruits) souvent soit fromage, œufs durs ou poisson fumé en
accompagnement.

Le soir le repas est complet mais sans entrée ni dessert.

Nous ne sommes pas bec sucré et ne désirons pas prendre du poids (en perdre un peu oui)

commence ici une  petite série d’article pour certains de mes essais en cuisine, je te l’avais promis Patchouka

Voici mon premier essai


12 juin 09 020
(Image du net)

Souflé au comté

Ingrédients

– 250 g de comté rappé

– 3 oeufs

– 1/2 L de lait

– 80 g de beurre

– 50 g de farine

– 1 pincée de noix de muscade rapée

– sel/poivre 

****

Pour ma part j’ai ajouté un peu de persil et de la ciboulette, j’ai utilisé du Gruyère Suisse que
maman m’avait amené, n’ayant pas de conté. De plus le Gruyère et plus savoureux

***

 

 Préparation

1) Préparez une béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole. Lorsqu’il est bien chaud, versez y la farine d’un coup sec, mélangez avec un
fouet et laissez épaissir 2 à 3 min.

2) Hors du feu, ajoutez le lait sans cesser de fouetter .

3) Remettez sur feu doux et feu doux et faite epaissir 5 minutes en remuant de temps en temps.

4) Assaisonnez de sel, poivre, noix de muscade.

5) Retirez du feu, versez dans un saladier, lissez refroidir quelques minutes.

6) Ajoutez les jaunes d’oeufs un à un puis le fromage rapé. Mélanger intimement.

7) Incorporez délicatement les blancs montés en neige ferme.

8) Dés que le mélange est mousseux et homogène, versez-le dans le moule a soufflé généreusement beurré, enfournez 40 mn à four chaud (190°,
th.6/7)

9) Sur les 40 min de cuisson, laissez le 20 min sans ouvrir la porte pour eviter que le soufflé ne retombe.

10) Servir aussitot sorti du four .

***

Facile me direz vous..Oui mais je n’avais jamais osé me lancer!

P.S. je n’ai pas eu le temps de penser a prendre ma propre photo le soufflé n’aurait pas apprécier.


Publicités

22 réflexions sur “Cuisine mai-juin-juillet 1

  1. Cette recette me fait penser aux soufflés que je faisais, il y a bien, bien longtemps….J’ai laissé tomber (hi), à chaque fois que j’en faisais, il y en avait toujours un qui manquait à l’appel,
    soit le mari, soit le fils….Mon fils ainé m’en a reparlé récemment…Pourtant, c’est bien bon, léger et consistant à la fois..

    J'aime

  2. c’est vrai que cela devrait être naturel , sauf que cela ne l’est vraiment pas toujours, c’est pour cela que je fais une petite piqure de rappel

      

    bisoussssssssssss

    J'aime

  3. voilà quelques chose que je ne fais jamais……j’ai toujours la crainte qu’il retombe et qu’il ne soit pas présentable……passe une douce journée

    J'aime

  4. Bonjour Renée,

    Tu es avec ta maman et tu lui fais des surprises chaque jour.

    profite de tous ces beaux moments car on a qu’une maman…

    J’ai regardé un peu tes tests sur OB et EK.je crois que nous verrons mieux quand OB aura fini sa nouvelle plateforme.

    À bientôt Renée

    J'aime

  5.  

    Bravo Renée !  Un plat différent pdt 61 jours,  alors oui  BRAVO !

     

    Tu es tenace     car je suis certaine que moi je n’aurai pas tenu.

     

    Et le soufflé était bon, tant mieux.  J’adore !

     

    Bises et caresses à Chipie. Dani

     

     

    J'aime

  6. Je suis vraiment épatée que tu aies fait une recette différente pendant 61 jours ! Ta maman a dû être ravie ! Ton soufflé devait être très bon, une bonne recette. Bises ma chère Renée

    J'aime

  7. bravo puiqu’il était réussi!

    je ne me suis jamais lancée dans un soufflé!(toujours peur qu’il retombe!)

    mais j’adore!

    bon, je vais me faire à manger, bisous…

    J'aime

  8. olala, dès qu’il faut incorporer les blancs en neige, je me dégonfle, c’est un truc que je n’ai jamais réussi…dommage, et puis, avec presque 30° dans l’appartement, fait chauffer le
    four………euh, non!!!

    Bisous Renée et j’attends la suite

     

    P.S. je me régale avec le café frappé ces derniers jours

    J'aime

  9. C’est parfait tout ça, ça me rappelle un peu le vécu de ma belle-mère qui voulait enseigner sa fille à tricoter. Elle ne voulait jamais apprendre et une fois qu’elle a eu ses enfants elle leur à
    fait des choses sensationnelles et que sa maman ne savait pas faire ….

    Bravo à to pour le soufflé i; on attend la suite …

    Bonnne journée et bizettes.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.