7 janvier 1915

Logo-1914

7 janvier 1915 : « ce mal qu’on a appelé le féminisme »

Ce jour-là, le Petit Journal consacre son édito à un sujet brûlant : le féminisme et la guerre. Et aussi : situation militaire : attaques ratées par l’Allemagne en Belgique, reprise de 300 mètres de tranchées dans le bois de la Gruerie, maintien de notre position dans la région de Thann, canonnade dans la région de Zillebecke ; la grande victoire russe du Caucase ; Chili et Pérou ; un Allemand reconnaît la valeur de l’armée française ; la victoire dépend aussi de la vitalité économique du pays ; duel de trains blindés près de Dixmude ; comment on répond à leurs théories barbares ; l’attitude de l’Italie ; la vie à Metz..

.

Source : http://www.geneanet.org/blog/index.php/post/2015/01/7-janvier-1915-%3A-ce-mal-qu-on-a-appele-le-feminisme.html

 

Toujours à Reims, 7 janvier 1915, on s’imaginerait volontiers que les retranchements qui existaient devant notre ville doivent être bouleversés, anéantis, après une pareille débauche de munitions d’artillerie. 7 Janvier 2015

Hier et avant-hier, après les nuits calmes, les obus ont continué à tomber. Aujourd’hui, le bombardement est sérieux toute la matinée.

– Vers 13 heures 45, un appariteur suppléant de la mairie, M. Launois, que j’avais vu à son poste ce matin, est tué rue de Cernay par un obus, en revenant reprendre son service, après déjeuner.

– Rentré ce jour à 19 h 1/2 rue Bonhomme et couché peu après, je suis réveillé à 22 h 1/2 par de terribles détonations de nos pièces d’artillerie tirant de tous côtés, sans discontinuer. Est-ce une attaque générale ?

Nous avions eu des mouvements de troupes dans la journée et nous pouvions nous attendre à quelque chose mais tout de même pas à une action de cette ampleur. Tenterait-on, par hasard, le dégagement de Reims ?

Des projecteurs dont je vois les faisceaux lumineux aller et venir, par le vitrage de la salle à manger où je suis installé, et des fusées, éclairent continuellement le champ de bataille, qui me paraît s’étendre sur tout notre front. Les coups de canon se succèdent, rapides ; par instants, les mitrailleuses et la fusillade s’en mêlent. Le bruit est assourdissant et ne cesse que vers 5 heures du matin, après une nuit véritablement épouvantable, au cours de laquelle je n’ai pas jugé à propos de me relever, puisque aucun sifflement ne s’est fait entendre pour nous. A cette heure seulement le calme revient, les 75, les 120, les 155 se taisant les uns après les autres.

Allons-nous, après cela apprendre une bonne nouvelle ? On s’imaginerait volontiers que les retranchements qui existaient devant notre ville doivent être bouleversés, anéantis, après une pareille débauche de munitions d’artillerie.

Source : http://www.reims14-18.com/2015/01/7-janvier-1915.html

Mais aussi, la mort de Bruno Garibaldi est annoncée en ce 7 janvier 1915…

 

 

 

Voilà Clara ma manière de faire le pont entre 7 janvier 2015 et 7 janvier 2015……

J’espère qu’après ma longue absence j’ai apporté quelque chose à ta communauté.

Publicités

22 réflexions sur “7 janvier 1915

  1. Les femmes dans la guerre, celles qui ont remplacé leurs hommes au champ à l’usine…. etc… et qui ont bien du mérite de vivre aussi dans ces conditions… merci Renée, bises de JB

    J'aime

  2. Flroence – Testé pour vous
    Bonjour…édifiant l’article contre le féminisme…il a du prendre une claque dans la tête le jour où les femmes ont eu le droit de vote !
    Ces jours passés à attendre, à entendre, à apprendre la mort des autres, s’attendant chacun à mourir à son tour…quelle horreur !
    Bravo pour tes recherches, j’aime beaucoup tout ce que l’on découvre.
    Concernant les anonymous, à tort peut-être mais je m’en fiche, je les considère comme des Zorros modernes…naïve moi ? Surement ! 🙂
    A très bientôt

    J'aime

    • Florence, la claque a du faire mal mais ma foi ça lui à peut-être remis les idée droite?
      Zorro moderne oui assurément pas naïve mais fleur bleue alors…Bises bon dimanche

      J'aime

  3. Une situation qu’ on a du mal à imaginer, mais qui pourrait revenir très vite, tant le monde est secoué.
    L’ infanterie, n’ est plus privilégiée, mais de nos jours, ce serait la population civile qui serait la plus atteinte !
    Espérons !
    Bon dimanche
    Bises

    J'aime

  4. Très très instructif, cet article, chère Renée !
    Je n’en reviens pas de l’esprit de ce journaliste sur les femmes ! longtemps considérées comme des êtres inférieurs, on en aura mis du temps à les considérer enfin comme les égales des hommes.
    Il faut lutter encore et encore car dans beaucoup de pays, elles sont toujours inférieures et sans beaucoup de droits. Ici, aussi, certains voudraient les renvoyer à la maison et leur ôter leurs droits.
    Il faut être très vigilants.
    Quant à la guerre, en 15, c’est plus que jamais l’horreur.
    Merci infiniment de ta participation.
    Bon dimanche à toi.

    J'aime

    • Mais Clara elles sont pour beaucoup toujours inférieur car si elles ont droit aux métier dit d’hommes, elle n’en ont jamais le salaire pourquoi?????????
      J’ai travaillé au transports publics genevois seul institution qui a donné à l’époque ou la femme à commencé a prendre le volant et non plus vendre les billets dans les bus, le salaire identique! Et c’est les conducteurs eux mêmes qui avaient demandé cela. ça c’est beau.
      Il est vrai que dans certains pays elle est encore brimée exploitée et mal traitée par la famille elle-même bien souvent et c’est révoltant.
      1915 ou 2015 ou est l’évolution sur ce plan là? (guerre) je me demande?
      Bisoussssssssss

      J'aime

  5. Bonjour Renée
    très bel article
    a mon tour on te souhaite une très heureuse année 2015 et une bonne santé
    Je te souhaite un très bon dimanche
    Nos amitiés bises
    Qing&René

    J'aime

Ne partez pas sans laissé un mot...Et si je ne vous répond pas ici, je viendrais chez vous sous peu. Merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s