Courant décembre 2015 (3)

Ma belle-mère (99 ans) est dans un état grave à l’hôpital, à Genève

Je suis donc absente, pour une durée indéterminée.

Les articles qui était programmés le reste.

J’avais écrit pour Evy une

lettre au Père Noël sous ce lien

Mais il faut prendre ces précautions alors, sur demande de Domi

j’en ai écrit encore une autre,

sous ce lien

On a bu l’apéro (champagne huitres canapés de foie gras et de saumon)

mangé notre repas de Noël,

WP_20151224_002[1]

WP_20151224_001[1]

WP_20151224_004[1]

WP_20151224_005[1]

(dinde farcie, gratin de cardons, légumes divers et dates au lard)

ouvert les cadeaux apportés par maman ……

Mais de mes lettres les demandes rien nada,  A croire qu’il ne les à jamais lues.

Oui, j’ai été un peu dure avec lui, mais ça fait des années qu’ils ne lis pas les lettres, d’ailleurs sait-il lire?

Allez moi je suis pour la place au jeunes, t’est viré Père Noël!

Courant décembre 2015 (1)

Pendant le mois de décembre j’ai essayer une recette (entre autre)

le gâteau à la poêle trouver chez la fée biscotte ici,

Le premier j’avoue avoir mis ma plaque avec une température un peu trop élevée. le dessous a cuit vite mais le dessus était encore trop mou quand je l’ai retourné. il a donc cassé quelque peu lors de la manipulation.

WP_20151106_001

WP_20151106_002

WP_20151106_003

Néanmoins il était bon

Le 2ème je ne l’ai pas gouter (mais d’après les convives de ma tante pour qui je l’avais fait) il était super bon.

le 3ème (enfin gouter), je confirme un délice.

WP_20151114_001

Par contre pour le rendre vraiment léger j’ai battus mes blanc d’œufs en neige que j’ai incorporer très délicatement à l’appareil.

J’avais aussi un jour une laitue romaine qui se languissait dans le frigo depuis quelques jours, que j’ai donc ébouillanté 2-3 minute et que j’ai servi avec des filets de perche

WP_20151124_001

 

Nous avons posé les décos externe

WP_20151201_001

WP_20151204_002

et interne pour Noël

WP_20151202_001

WP_20151202_003

et donné le bain à Chipie

WP_20151129_002

Des occupations banales.

La Bénichon

Je place cet article dans la communauté cooltext1860147218 qu’à crée Clara. Ce thème n’as rien n’a voir avec l’article. Pourtant cette fête remonte à plus de 100 ans……..Alors même si ça ne parle pas de guerre d’il y a 100 ans………C’est quand même assez vieux pour y figurer et en plus cela fait vivre cette communauté.

Vous savez ce que c’est????? Alors voilà

 

A l’origine, cette fête était celle de la bénédiction: remerciements aux dieux de tout ce que la nature avait donné et que l’on avait récolté durant l’année.

Source: benichon.org

Au fil des siècles, la cérémonie religieuse a disparu, seule la fête populaire et gastronomique est restée… On mange durant six heures ou plus: cuchaule, moutarde de Bénichon, bouillon, jambon de la borne, gigot d’agneau accompagné de poires à Botzi, meringues, petits fruits, délices de la Bénichon et crème double de la Gruyère.

Vient ensuite le moment de la danse au rythme de la musique folklorique.

Au Moyen Age, la Bénichon était également liée à la fête du saint patron de l’église ou la descente de l’alpage. Aujourd’hui, cette fête a largement perdu son caractère religieux. Comme les “Chilbi” des régions alémaniques, elle est devenue une fête populaire et gastronomique.

Une des spécialités typiques de la Bénichon est la cuchaule,

un pain sucré au safran,

Mise en place et préparation: env. 20 min

Temps de levage: env. 2 heures 20 min

Cuisson au four: env. 30 min 

Cuchaule (pain au safran)

500 g de farine blanch2
1½ c.c. de sel 

70 gde sucre

½ cube de levure, émiettée 

1 dl de lait

1 dl d’eau

50 g de beurre

1 sachet de safran

½ dl de crème 
 
1 œuf, battu

1. Mélanger farine, sel, sucre et levure dans un bol.

2. Chauffer lait, eau, beurre et safran dans une petite casserole, jusqu’à ce que le beurre fonde, laisser tiédir un peu. Retirer de la plaque. Remuer la crème et l’œuf, incorporer.

3. Ajouter à la farine, pétrir en une pâte souple et lisse. Pétrir jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux mains. Laisser lever du double de volume env. 2 heures à couvert et à température ambiante.

4. Former un pain rond, disposer sur une plaque chemisée de papier cuisson, dorer à l’œuf, laisser lever encore env. 20 minutes, entailler en croisillons.

Cuisson: env. 30 min dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C.

On accompagne la cuchole  de moutarde de Bénichon.


Moutarde de Bénichon: comment la faire

 

Mise en place et préparation : env. 45 min

Temps de repos: env. 12 h

Pour 2 bocaux d’env. 1 1/2 dl

1½ c.s. de poudre de moutarde
 
½ dl de vin blanc
 
2 dl d’eau
50 g de sucre candi
 
1 étoile de badiane
 
½ bâtonnet de cannelle
 
3 dl de vin cuit
 
2½ c.s. de farine

1. Mélanger la poudre de moutarde et le vin blanc, laisser gonfler env. 12 heures.

2. Porter à ébullition dans une petite casserole l’eau avec le reste des ingrédients jusqu’à la cannelle comprise, baisser le feu, cuire doucement env. 15 minutes. Retirer l’étoile de badiane et le bâtonnet de cannelle.

3. Mélanger le vin cuit et la farine, ajouter au mélange de sucre, faire réduire env. 10 min sur feu moyen en remuant de temps en temps jusqu’à obtention d’une consistance de gelée.

4. Ajouter le mélange de vin blanc et moutarde, porter à ébullition un court instant. Verser la moutarde de Bénichon épaisse et bouillante dans des bocaux propres préchauffés, fermer aussitôt. Poser un court instant les bocaux à l’envers sur le couvercle à vis, laisser refroidir sur une surface isolante.

Conservation: env. 6 mois dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Suggestion: le vin cuit ou raisiné est un jus de pomme ou de poire épaissi. Il peut être remplacé par un concentré de poire (p.ex. Birnel)

 

Source des recettes et de l’image http://www.aldente.ch/rezept-db/rezept_details.php?content_id=99

On mange ensuite du pot-au-feu, du ragoût de mouton avec des “poires à botzi”, du jambon fumé à la borne et du gigot de mouton. Le dessert se compose de bricelets, de tarte au vin cuit, de meringues, de beignets et de « cuquettes” (galettes).

 

Info sur la poire à Botzi http://www.la-gruyere.ch/fr/poire-a-botzi.html

 

En savoir beaucoup plus??? IcI http://www.benichon.org/fr/

Et surtout en connaitre les dates http://www.poire-a-botzi.ch/rubriques-f/historique/benichon.php

J’avais vu chez Kprice et Eglantine (suite)

Pour la suite de ce repas du 5 septembre 2015,

(http://envie.apln-blog.fr/javais-vu-chez-kprice/)

WP_20150905_007

WP_20150905_008

J’ai préparer un gratin de pommes de terre (je blanchis toujours mes pommes de terre avant. De plus, j’ajoute à ma béchamel un demi cube de poulet ou bœuf ainsi que du persil muscade et le fromage râpé).

En viande j’ai servis avec des côtelettes de porc surprise

je prends 4 jolies côtelettes que je fais griller salée poivrée afin qu’elle prenne couleur, sans les cuire entièrement

Puis j’ai préparer un fondu de poireaux

WP_20150904_011

que j’étale sur les côtelettes, j’ajoute une tranche de jambon

WP_20150904_013

puis des rondelles de tomates et enfin je saupoudreWP_20150904_014 de gruyère râpé.

 

 je met au four en même temps que le gratin…….Un vrai régal

En dessert j’ai essayé une recette trouvée sur FB.

WP_20150904_005

Roses de pommes

Ingrédients : pour faire 6 roses

1 feuille de pâte feuilletée congelée, décongelée rectangulaire préalablement décongelée

2 pommes bien rouges

la moitié de citron, jus de

1 cuillère à soupe de farine, pour arroser le compteur

3 cuillères à soupe de confiture d’abricot (deux, de pêche pour moi)

Cannelle (facultatif)

Sucre en poudre pour décorer (facultatif)

 

Temps de préparation : environ 20 minutes de préparation, ainsi que 45 minutes pour cuire

 

1. décongeler la pâte feuilletée, si vous n’avez pas encore fait. Compter environ 30-40 minutes.

2. Préparez un bol avec un peu d’eau et le jus de citron. Couper les pommes en deux, retirer le cœur et couper les pommes en tranches minces, comme sur l’image. Laissez la peau elle va donner la couleur rouge à vos roses. Tout de suite, placer les tranches de pommes dans le bol avec le citron et l’eau, afin qu’ils ne changent de couleur.

3. Passez les pommes environ 3 minutes au micro-onde, pour les rendre pour les assouplir. Si vous le souhaitez, vous pouvez également laisser mijoter les tranches de pommes dans l’eau dans une petite casserole (sur la cuisinière).

4.  Déroulez la pâte feuilletée sur un comptoir propre et légèrement fariné. Aplatissez un peu au rouleau à pâtisserie la pâte et essayé de le garder dans une forme rectangulaire.

Couper la pâte en 6 bandes.

5. dans un bol, mettre trois cuillères à soupe de confiture d’abricot avec deux cuillères à soupe d’eau. Passez au à micro-ondes pendant environ une minute, afin que la confiture soit plus facile à étendre sur la pâte. (perso j’ai mis de la confiture de pêches 2 cuillères seulement)

6. Préchauffer le four à 190 ºC. Égoutter les pommes.

WP_20150904_002

7. Placer les pommes sur la pâte, comme indiqué sur l’image. Saupoudrer de cannelle si vous le souhaitez.

8. replier la partie inférieure de la pâte.

WP_20150904_003 

WP_20150904_004

9. soigneusement rouler, scellez le bord et déposer dans un moule à muffin silicone. Pas besoin de graisser le moule à muffin si,  il est en silicone. Sinon, veillez à graisser. (Pour ma part je n’ai pas de moule j’ai donc posé mes roses sur une plaque à gâteau recouverte d’une feuille de cuisson.)

10. faire la même chose pour tous les 6 roses. 190 ºC pendant environ 40-45 minutes, jusqu’à cuisson complète.

Remarque : Veillez à ce que la pâte soit entièrement cuite à l’intérieur avant de retirer les roses du four ! Si après 30 minutes les pommes sur le dessus semble entièrement cuites, éteignez le four en les laissant les roses dedans jusqu’à refroidissement.

 

Saupoudrer de sucre en poudre et déguster !

WP_20150904_010

 

WP_20150904_008

WP_20150905_004 

En vidéo pour mieux comprendre

Merci à Manuela pour cette recette originale http://cookingwithmanuela.blogspot.ch/2015/03/apple-roses.html

en plus, C’est très facile alors n’hésitez pas !

P.S. j’aurais dû mettre plus de confiture pour le moelleux.

 

 

 

J’avais vu chez Kprice et Eglantine

En ce samedi 5 septembre 2015, j’ai reçu mes amis que l’on ne voit qu’une à 2 fois l’an. Normal la plus grande partie de l’année ils habitent aux Philippines. (les veinards)

Vous vous souvenez ils étaient venus nous voir à Ste. Croix http://envie.apln-blog.fr/amis-depuis-1988/ en septembre 2014

photo-2-1024x768

Cette fois la visite est annoncée à temps  j’ai pu élaborer un repas.

voici les amuse-bouches

WP_20150905_006

 trouvé sur le blog de Kprice http://kprice.apln-blog.fr/2015/06/21/en-rouge-encore/#comment-12137 que j’avais trouvé si joli……..

Joli oui mais compliqué à réaliser!!!! D’ailleurs son plat et bien plus net que le mien. Il n’en reste pas moins que ce fut apprécié.

Accompagné de mini vole-aux-vents au pâté de foie WP_20150905_009(pâté industriel…..oups)

Puis en entrée ce fut quelque chose trouvé chez Eglantine https://eglantine36.wordpress.com/2015/09/01/semaine-362015/

Panna Cotta d’avocat, tartare de crevettes marinées, espuma de pamplemousse

voici la recette et ma variante en bleu

La panna cotta

1 avocat , 15cl de lait, 15cl de crème liquide j’ai mis 2 avocats mais n’ai pas augmenté les feuilles de gélatine, ma panna cotta et donc un peu molle….

2 feuilles de gélatine,1 citron,sel, poivre, quelques gouttes de Tabasco

Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Faites chauffer dans une casserole sur feu doux la crème et le lait. Incorporez-y les feuilles de gélatine ramollies et essorées. Laissez refroidir. Dans un blender, mettez la chair de l’avocat, le jus de citron, sel, poivre et quelques gouttes de Tabasco.

Mélangez bien. Versez la crème refroidie et mixez à nouveau afin d’obtenir un mélange bien lisse et onctueux. Répartissez la panna cotta dans des petits moules chemisés de papier sulfurisé (ou film alimentaire), puis faites prendre au réfrigérateur pendant 4 heures minimum.

WP_20150904_007

Espuma de pamplemousse :

25 cl de jus de pamplemousse

12 cl d’huile d’olive j’ai eu la main lourde avec l’huile, résultat à la dégustation le gout en est trop prononcé!

2 c. à café de sucre 1 pour moi

1/2 c. à café de sel

2 feuilles de gélatine j’ai du rajouter un sachet de gélifiant car après 2-3 heure ça ne prenait pas!

Mettre les feuilles de gélatine dans un saladier d’eau très froide. Faire chauffer le jus de pamplemousse et l’huile. Hors du feu ajouter les feuilles de gélatine réhydratées et essorées.

Mélanger et laisser refroidir. Verser dans un siphon, mettre 2 cartouches de gaz et laisser au frigo pendant au moins 2 heures. Je n’ai pas de siphon j’ai mis dans une douille plastifiée que j’ai laissée fermée (heureusement puisque après j’ai pu rajouter le gélifiant)

WP_20150904_006

Source :  http://www.750g.com/tartare-de-truite-espuma-pamplemousse-et-huile-dolive-r45081.htm#xk3dfZJjJR8voHXF.99

 Pour les crevettes  on peut imaginer de : Décortiquer les crevettes. Peler puis détailler 1 oignon en très petits morceaux . Prélever le jus de 2 citrons verts. Laver puis hacher finement la coriandre. Mélanger ensuite dans un saladier l’oignon, le jus des citrons, l’huile d’olive, la coriandre. Saler, poivrer à J’ai ajouter une petite tomates concassée

mes crevettes en marinade, les entière servent de déco

WP_20150904_015

 Voici mon entrée

WP_20150905_001

Je suppose qu’Eglantine c’est vu présenter au restaurant une assiette plus jolie, le fait de ne pas avoir de siphon m’as pénaliser. J’imagine aisément la même assiette décorée avec l’espuma léger

54807151et mousseux à souhait?….comme cette image du net

Conclusion assez long à préparer, c’est bon mais…….Il me faut un siphon!

Pour le plat principal est le dessert……..jeudi prochain

 

Visite des nos amis le 14-15 mai 2015 ( 7)

P1030401

Ce matin pas de chance, le temps est vraiment maussade, pluvieux même.

Après un petit déjeuner vers 08H00 assez copieux (pain-tresse-fromage variés- confiture et jus de fruits) nous partons pour une balade dans le village, Chipie même sous la pluie doit sortir.

Quelques curiosités sont à voir mais surtout de nombreuses possibilités de balades que vous pouvez découvrir sous ce lien :

http://www.grolley.ch/fr/tourisme/curiosites/

En rentrant les amis ont rassemblé leur effets avant de passer à table.

Le repas cette fois fut :

Des cuisses de poulet au four assaisonnées du 5 épices, sur des légumes de saison (courgettes poivrons, tomates ) accompagné de polenta.

En dessert j’ai servis simplement des meringues de Gruyères et la fameuse crème double le tout avec framboises fraîches.

Image du net

 

puis vers 15H00 il ont repris la route du retour……

Mais, vous n’aviez pas fini de voir la visite en  diapo de Fribourg (partie 2)

c’est ICI >> http://www.kizoa.fr/Montage-Photo/d21039439kP130311684o1l1/fribourg-2-le-14-15-mai-2015

Visite de nos amis le 14-15 mai 2015 (6)

Le dessert du soir que vous attendiez ,je présume avec impatiente, fut :

Poires entières en cage.

WP_20150513_004

J’ai vu cette recette je pense sur le net ou dans un journal, je ne me souviens plus.

Mais à la base la recette que j’ai vue, ne faisait pas mention de remplir avec du chocolat.

L’idée m’est venue car je sais que poires est chocolat font très bon ménage.

 J »ai procéder comme suit :

prendre un carré de pâte feuilletée (prête à l’emploi pour moi) et y découper des ronds (un pour chaque poire) WP_20150513_006 à l’aide d’un bol ou tasse. Garder le tour des découpage et en faire des bandes assez larges afin de couvrir la poire ultérieurement.

Si vous voulez mettre du chocolat, WP_20150513_003en faire fondre à feu doux, un bon morceau avec un peu de crème

Choisir autant de petites poires que de personnes. Elles ne doivent ni être trop dures  ni trop mures, non plus.

Les pelez et les vider à l’aide de cet instrument

Faire cette manipulation par le bas sans aller jusqu’à la queue de la poire.

WP_20150513_005

à l’aide d’une cuillère à moka introduire le chocolat dans la poire

WP_20150513_007

Posez la poire sur le rond de pâte et mouillé les bords
Prendre ensuite une bande de pâte et la posez autours de la poire tout en relevant à l’intérieur le bord du fond

appuyé légèrement afin que la pâte colle. puis les mettre au four pour 40-45 minutes. Perso ce fut 45 mais à 180°

WP_20150513_008

laisser refroidir et, bonne dégustation!

J’en profite pour vous souhaiter une merveilleux été

P.S. je viens de trouver cette variante (http://madolcevita.canalblog.com/archives/2006/10/18/2936217.html

j’espère que l’une ou l’autre, vous plairas.