Notre périple en Indonésie : Lombok 1

  Tout d’abord et avec mes excuses, des réctifications : cet articles à été commencé il y a plus de 3 jours………Mais les soucis (quand on en a pas ) on fait que!! Puis  dans l’impossibilité de *prévisualiser* va savoir pourquoi?? je
consate (même moi) d’énormes fautes…he oui alors hop révision….Voilà vous en avez vu d’autres??? Tans pis trop tard 1X ça va 2 c’est trop!

 

Nous voici arriver presque au terme de ce voyage qui nous à fait
découvrir Singapour 1
et  2  pour continuer en Indonésie à Sumatra. 1.2, et
3

Puis  Bali que nous quittons pour  nous rendre à Lombok,

 

https://i1.wp.com/www.trip-bodyboard.fr/indoblog/images/Maps/lombok.jpg 

Image (
http://www.google.com/imgres?imgurl=http://www.trip-bodyboard.fr)

 

 petite merveille de l’archipel
 Indonésien.

 

Aucune envie de reprendre l’avion nous nous optons pour le bateau rapide,

le *GILI CAT* https://i2.wp.com/www.lombok-network.com/images/Gilicat.jpg (source http://www.lombok-network.com/

 le temps n’étant pas au beau fixe, j’ai…. bien sûr été
malade !

 

 

C’est dans la baie de Padang que nous embarquons à 09H00 après, que la compagnie qui
effectue ces trajets soit venus nous chercher à l’hôtel, et ce gratuitement, pour un trajet qui en raison du temps à durer presque 3H00 !!

 

 

Notre hôtel est situé sur la plage de Senggigi, est il en porte le nom Senggigi beach
hôtel, un peu à l’écart mais parfait pour du repos.

https://i1.wp.com/www.lombok-global.com/senggigi-beach-hotel/images/senggigibeach13small.jpgimages : http://www.lombok-global.com/senggigi-beach-hotel/photo_gallery.htm 

Une vue magnifique sur la mer et les bateaux de pêcheurs.

 

020026

Nous avons, bien sûr fait une excursion d’une journée

 

https://envie2blog.files.wordpress.com/2010/08/0465b-gili_islands_lombok.jpg?w=191&h=180

(Source de cette image : totoaborneo.blogspot.com) un site à voi aussi!)

 020028 

sur les îles de Gili Meno et Gili Air avec cette petite mais sympathique
embarquation.

Les deux plages ou nous a déposé notre capitaine, étaient complètement à l’écart, nous
nous sommes pris pour des *Robinsons* ou presque !

020027  020029

  si ce n’est cette petite vendeuse d’ananas nous n’y avons rencontrés 

 

personne pour notre plus grand régal!

 020030

 

 

 

 

Nous avons aussi, fait un accord avec un taxi, qui nous a emmener dans les coins à voir absolument, je
n’en ai plus de photos à mon regret….Mais ce tours de l’île c’est fait a notre rythme plutôt vers les coins reculé que dans des lieux touristiques. Uun peu comme cela :

 

LES VILLAGES  SASAK  L’ARTISANATS et les plages côtières
:

Route
vers le sud, une partie renommée pour ses plages de  sables blanc qui s’étirent le long de l’océan indien. Les visites seront faites aux villages locaux pour voir de la vie quotidienne des
gens de Lombok et pour admirer les artisanats: poterie, tissage,et le première site de la  civilisation islamique dans le sud – le village de Rambitan. Après le déjeuner à Kuta Lombok,
visitez la plage de Mawun pour vous nager et ensoleiller.

https://i0.wp.com/www.lombok-giliislands.com/images/lombok05.jpgsource
http://www.lombok-giliislands.com/wisata-sasak-lombok.htm

Sauf que nous étions seuls et que le temps nous était laissé au gré des envies, des
fantaisies !

  Cette image glânée sur le net :

https://i0.wp.com/envie.apln-blog.fr/files/2010/08/45_lombok-la_route_sinueuse_de_la_cote_sud.jpg    provient de Google image avec
source : http://mondeenvie.over-blog.com/ A voir absolument!!

 

Vous voulez en savoir plus sur Lombok? http://fr.wikipedia.org/wiki/Lombok

Ob me dit que mon article et trop log, je vous ferai part de mes impressions sur
l’aéroport de Singapour (en transit) sur un autres article!

 



 

 

 

 

Publicités

Voyage à Bali octobre1995

 

Nous voici enfin arrivés à Bali.


data-LtgX-e3f8ctI3U5dJtbt7EJ1ZfRneYme-5eqzfmRu9V7cF8txCVTaa.gif

L’hôtel dont j’avoue ne plus me souvenir du nom en raison du changement de de propriétaire de celui-ci et donc de nom dès notre arrivée, est bien centré il est donc facile d’aller en ville même à pied. Ce
que je dois faire immédiatement,  car mon maillot de bain m’a lâché !

De plus comme pratiquement tous les hôtels en Asie, il est magnifique surtout rapport
qualité/prix.

 

Le premier soir nous assistons bien sûr au coucher de soleil sur la plage de Kuta. Ce moment est
connu du monde entier (ou presque) et, la réputation de ces instants  n’est croyez moi pas surfaite. Mais bien sûr depuis les meilleurs clichés me manquent….

 

020033

On admire une énorme boule de feu se noyant progressivement dans la mer, c’est féérique. Je n’ai
jamais vu le soleil aussi gros de ma vie, et ne l’ai encore jamais revu. Puis nous sommes partis manger au village Suisse de Bali……Sauf que pas un chat et même le patron n’est pas là alors on
s’en retourne vers l’hôtel dépité mais pas trop car, en cours de route on tombe sur un resto génial on l’on est servi en costume traditionnel et assis comme le veut la tradition Indonésienne et
c’était merveilleux.

Ne pas avoir manger *Suisse* finalement n’a absolument pas manqué!

Bien sûr nous avons aussi visités le temple d’Ubud,

12

les rizières environnantes 

14

sur une excursion d’un jour comme celle là :

ainsi que le village de pêcheur de Goa Lawah

3

et son temple dans une grotte ou niche des milliers de chauves souris.

Il y a beaucoup à voir en s’écartant un peu de la foule de surfeur australiens, pas toujours ni
discrets ni polis ! comme eux?

13


C’est aussi un peu pur cette raison que j’ai été plus que ravie, après avoir fait le périple sur
Sumatra, de quitter  Bali qui m’a semblé bien trop agitée et, même si les paysages des rizières en terrasse et ses temples m’ont coupé le souffle, j’ai été heureuse de fuir cet endroit pour
trouvé ou retrouvé un peu calme à Lombock, ou je vous emmène encore d’ici fin de cette semaine.

Bali

 

est une île d’Indonésie située entre les îles de Java et de Lombok. Elle fait partie des Petites îles de la Sonde. Sa superficie est de
5 637 km2, ce qui correspond à une taille moyenne d’environ 80 km sur 120. Sa population était d’un peu plus de 3 millions d’habitants en 2003, soit une densité de 594
habitants/km2.

Elle a le statut de province d’Indonésie. Sa capitale est Denpasar.

Il y a encore trente ans, l’économie de Bali reposait largement sur l’agriculture en termes de production et d’emploi. Le tourisme constitue
aujourd’hui sa principale ressource, et fait de cette île une des provinces les plus riches de l’Indonésie. L’économie a cependant beaucoup souffert à la suite des attentats terroristes de 2002
et 2005.

Il y a encore trente ans, l’économie de Bali reposait largement sur l’agriculture en termes de production et d’emploi. Le tourisme constitue
aujourd’hui sa principale ressource, et fait de cette île une des provinces les plus riches de l’Indonésie. L’économie a cependant beaucoup souffert à la suite des attentats terroristes de 2002
et 2005.

Même si l’activité touristique est prépondérante, l’agriculture reste le secteur qui emploie le plus de main d’œuvre, notamment dans la culture du
riz. L’agriculture balinaise comporte aussi en petite quantité des fruits et légumes, le café arabica et d’autres espèces. La pêche maritime est également une ressource importante. Bali est aussi
célèbre pour son artisanat qui produit des batiks et des vêtements, des sculptures sur bois ou sur pierre, et de l’orfèvrerie.

En savoir plus, http://fr.wikipedia.org/wiki/Bali

 

1

 

Alors préparez les valises ! Mais cette fois c’est en bateau!

 


Revenons à Sumatra

 Au lac Toba plus précisément qui est en pays *Batang* à 5H de route de Medan.



250px-Toba_zoom.jpg
(source image wikipédia)


Souvenez- vous de ce voyage raconter ici :

http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-on-continue-le-voyage-en-indonesie-54205408.html

 

Ici : http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-en-vol-pour-bali-54833334.html 

 

Mais encore ici pour y voir les maisons typiques :

http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-de-thailande-du-nord-39788638.html 

 

 

 

Le Lac Toba � Sumatra – Indon�sie – Watch more Videos at Vodpod.  
Cette vidéo a été crée par M. Marc, qui la commente avec maestria.

 


Et selon wikipédia : 


 Les connaissances sur l’histoire humaine préhistorique, quoique largement théoriques, sont basées sur l’archéologie fossile et
sur certaines réalités génétiques. Au cours des trois derniers millions d’années, après que la branche humaine et la branche des grands singes eurent divergé d’un même ancêtre commun, la lignée
humaine a produit une variété d’espèces.

 

Selon la théorie de la catastrophe de Toba, une gigantesque éruption volcanique a modifié l’histoire de l’évolution humaine par une réduction sévère
de la population.

Il y a environ 73 000 ans, le volcan où se trouve actuellement la caldeira du lac Toba dans l’île de Sumatra, entra en éruption avec une force
trois mille fois supérieure à celle de l’éruption du Mont Saint Helens aux États-Unis en 1980.


Selon le professeur Ambrose, cela conduisit à une chute de la moyenne des températures d’environ 3 à 3,5°C pour plusieurs années.

Une chute globale de 3 à 3,5°C peut conduire à une baisse de plus de 15°C dans les régions tempérées. Ce changement radical de l’environnement
serait à l’origine de ce qui a été appelé un « goulet d’étranglement » de population chez les différentes espèces d’hominidés qui existaient alors.


Des preuves géologiques constituées par la structure unique des cendres volcaniques datées d’il y a 75000 ans, les preuves glaciologiques (forte
concentration de sulfures dans les glaces également datées à 75000 ans) et les preuves issues de l’analyse des dépôts d’animaux marins datant de la même période ainsi que des modélisations,
accréditent la plausibilité de la théorie de la catastrophe de Toba.

Des éléments génétiques comme l’étude des mitochondries suggèrent que tous les humains vivant aujourd’hui, en dépit de leur apparente variété,
descendent d’un petit groupe de quelques milliers d’individus vivant en Afrique Orientale.

En utilisant les taux moyens de mutation génétique, certains généticiens ont estimé que ce petit groupe vivait à une période coïncidant avec la
catastrophe de Toba.


Selon cette théorie, les humains, après Toba, se seraient propagés encore une fois, quand le climat et d’autres facteurs le permirent. Partant de
l’Afrique, ils ont émigré vers l’Indochine et l’Australie et plus tard vers le Croissant fertile et le Moyen-Orient. Les routes migratoires créèrent des centres de population en Ouzbékistan,
Afghanistan et Inde. Les divergences de couleur de peau apparurent, dues à des niveaux variés de mélanine adaptés aux variations locales de l’intensité des rayons UV.

L’Europe s’est peuplée par des migrants venus d’Asie centrale à la fin du dernier âge glaciaire au fur et à mesure qu’elle devenait plus
hospitalière.

En soutien à la théorie d’une « génération de Toba » et à une origine commune relativement récente, l’unité culturelle humaine que l’on
observe au travers de l’analyse des langues, des cosmogonies humaines et de ses mythes fondateurs.

 

Toutes les langues auraient une origine commune, ce que tend à confirmer l’étude des mythes humains, où l’on retrouve des thèmes analogues, des
archétypes fondant les structures morales des cultures. La glaciation de Würm débute vers -70 000 soit aux alentours de l’explosion du supervolcan (-75 000). Ceci tendrait à montrer que
l’explosion du volcan fut un évènement majeur et déclencheur d’un changement climatique qui ne prit fin qu’il y a 11 000 ans.

 


200px-Batak Toba House

 

Et comme on fait souvent de jolies découvertes sur OB, en voici  

une  

qui va vous plaire et surtout vous faire découvrir ce lac et ses
environs

d’une autre façon!


Bonne
lecture

En vol pour Bali…Non pas encore

 

Souvenez vous, à la fin de cet article

 

http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-on-continue-le-voyage-en-indonesie-54205408.html

nous étions en vol.

 

Mais,

avant de vous livrer mes impressions de voyage sur Baly, retournons un peu à Bohorok au nord de Sumatra précisément à Bukit
lawang.

 

image sur youtube de andrewisgoingtodie  


Village sauvage en pleine forets traversé par la rivière Bohorok ou, un centre pour orangs-outangs créé par deux zoologistes
Suisse, Regina Frey and Monica Boerner en 1973.

Le but de ce centre de Gunung Leuser est de les réimplanter en milieu naturel  

voir le site (en anglais)

 (http://www.orangutans-sos.org/visit_sumatra/bohorok_orangutan_centre/

 

Nous étions arrivés tard vers 21H00 et avons de suite pris nos quartiers dans un petit hôtel équipé sommairement mais propre qui
surplombe la rivière.
Mis à part la terrasse du restaurant nous n’avons pas vu grand-chose, la nuit est noire et les quelque lampes ne laisse rien
deviner de l’environnement.

Ce n’est qu’au réveil (vers 06H00) que nous découvrons en contrebas cette rivière tumultueuse, cette nature exubérante et dense.
Un vrai petit paradis naturel complètement hors du temps. Les femmes viennent faire leurs toilette à la rivière et pour ce faire dresse une espèce de douche portable qui va les cacher aux yeux
des passants.

Les hommes y font la lessive aussi. Ont se croit au siècle dernier.

 

Après avoir traversé la rivière, on monte un chemin très abrupt de terre très glissante suivant la saison.

Entre la traversée et la montée il faut bien compter 1 heure, si il n’y a pas trop de monde car la traversée se fait a bord de
pirogue )

 

020020

 

 

nous sommes donc partis de l’hôtel vers 07H00.

Il faut arriver impérativement vers 9H00 pour voir les orangs outangs au repas.

C’est fantastique, ils sont là libre ou presque car séparé seulement par un filet.

 Les petits accrochés à la maman qui les éduque sous nos yeux éblouis. Ils sautent d’une branche à l’autres se régale des
bananes que nous avons le droit de leurs donner, certains se laisse même aller il faut s’écarter du jet !!

 

 

C’est un moment très, très fort de ces vacances car même en redescendant, nous en croisons de loin et comme un petit crachin
nous tombe du ciel, eux s’abritent avec des feuilles.

La visite du centre se fait elle après la descente. Hommes et femme sont en symbiose totale avec la nature et les orangs
outangs.

Il ne reste plus qu’à se détendre en se laissant dérivé par les flots et à reprendre la route avec regret car le village et
beau, on resterait volontiers encore une deux nuits dans cette endroit qui semble perdu au bout du monde.

On continue le voyage, en Indonésie

Je n’avais pas préciser que ce voyage et sa suite : Découverte de Singapour c’est fait en 1995, pas facile de retrouver les souvenir ni même les photos
disparues pour beaucoup (rupture) qu’a cela ne tienne….On y retourne?

 

map-indonesia-sumatra.jpg

 

Nous voici donc dans l’avion qui va nous amener à Padang pour un vol d’environ 5h00, notre atterrissage est
prévu vers 12Hoo.

Dès l’arrivée la ville ne nous plait pas énormément et vu la fatigue tous de même, nous décidons de nous rendre
en taxi (prix négocier) sur une jolie plage ou nous avons repérer un guesthouse qui à l’air réputé et pas cher.

Nous voilà embarqué pour une course qui devrait être de ½ h mais qui en fait bien 1H30 ! Nous trouvons
l’endroit mais HO!!! catastrophe, le lieu est immonde.

Les lits sont des planche en bois fixée au mur en bois lui aussi, avec intersection qui laisse passez air et
moustique sans couverture martelât ou draps ! Que dire des toilettes inexistantes. Je comprends le prix affiché , par contre pas du tout que cette adresse ose être conseillée dans un
guide !

Malgré la fatigue on se fait ramener sur Padang ou nous arrivons quand même à prendre un bus pour Bukittinggi ou
nous arriverons vers 17H00 après deux heures de route et de peur ! Padang, lieu qui ne devait être normalement la seconde étape.

On a certes loupé la plage mais il va s’avérer que la décision fut sage et importante pour la suite du voyage et
son organisation.

En effet, dés notre sortie du bus un taxi nous emmène à l’hôtel Parei
Hotel-Parai-Bukittinggi-.jpg
 sur les hauteurs. En
chemin faisant il questionne sur nos besoins et se propose comme guide et organisateur lors de notre remontée sur Medan ou nous prendrons encore une fois l’avion. Mais nous n’en somme pas
là.

RDV est pris pour une discussion sérieuse au restaurant vers 18H30. Il s’avère que ce conducteur et aussi frère
d’un petit tour opérateur de la ville et qu’il nous propose exactement ce que nous désirions et programé. Ici :

http://ekoharwanto.blogspot.com/2009/06/visiter-sumatra-quelque-programme.html

vous y trouverez le programme que nous avons fait mais à l’envers, ce qu’ils ont trouvés assez inhabituel..Nous
avons donc traversez l’Equateur à piedet en remontant.


Click to play this Smilebox slideshow
 
Free picture slideshow created with Smilebox

(sur le slide là ou le chien tigré joue avec le chien blanc)

 

On a commencé donc a Bukittinggi pour remonter vers le lac Toba puis sur pour nous diriger sur Bohorok puis
redescendre à Medan donc en fait le programme *TRANS SUMATRA SOURIRE* combiné avec *BOHOROCK BELLE SOURIRE* le paradi des chimpantés  https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Man_of_the_woods.JPG/220px-Man_of_the_woods.JPG le tout en sept jours.

 

Sites à découvrir qui parle de Sumatra :

http://nelly.bruno.pagesperso-orange.fr/sumatra.html

et encore : ICI

Info pays : L’Indonésie, officiellement la République d’Indonésie (en indonésien Republik Indonesia), est un pays
transcontinental d’Asie du Sud-Est et d’Océanie. Avec plus de 17 500 îles, il s’agit du plus grand archipel au monde. Avec une population estimée à 240 millions de personnes, il s’agit du
4e pays le plus peuplé du monde et le 1er pays à majorité musulmane pour le nombre de croyants. L’Indonésie est une république démocratique et laïque dont la capitale est
Jakarta.

j’espère que vous n’êtes pas encore fatigué et vous retrouve pour la suite sur Bali.

D’Indonésie….(et non de Thaïlande du nord)

Des maisons commes nous n’en voyons que rarements.


Un bungalow de l’hôtel, qui est dans la pure tradition

La maison du notable

de l’époque

d’une autres tribu

A mon regret, à l’époque

je n’ai pris aucune notes, donc aucun souvenir des noms d’endroits ou
de tribus auquelles elles doivent leurs particularités…………….Mais pour le plaisirs, je vous les offres.

Précisons et newletters :


En rédigeant mon article sur les maisons en **Thaïlande**, je me suis trompée!
Ces maison sont effectivement d’indonésie
 
Comment cela est il arriver?? Je scannais mes photos de Thaïlande en rédigeant cette article et je me suis franchement emmêlée
les pinceaux, plongée dans les souvenirs!
 
Je vous doit quelques excuses pour cette grossière erreur et, j’espère que vous les accepter aussi simplement que je vous les
présentes.
 
Amicalement, Renée