Pour Lady

Pour le jeu des lettres de Lady (http://www.ma-chienne-de-vie.com/)

il faut faire des mots de 5 lettres et inclure au moins 5 mots dans le texte de notre choix (si j’ai bien compris)

Cette semaine c’était :

Avec ce site : J’ai trouvé  : PYRRHONISME

Pour ma 1ère participation (exceptionnelle) voici mon texte :

Je me souviens un jour d’été ou ma mari m’as entrainée dans une marche afin d’atteindre *La Dent De La Vallerette*.

J’avoue ne pas aimé énormément la marche lorsque il s’agit de grimper.

C’est donc en PROIES à de nombreux doutes, quand à ma capacité d’y arriver, que nous sommes partis.
J’ai beau PRONER que l’exercice physique est bon pour la santé, là je me sens HYPER démotivée avant même d’avoir commencé! De plus nous n’avons pas de chaussures aux NORMES pour ce genre de sorties!

Nous grimpons quand même pendant environ 1heure, avec de ma part des sautes d’humeur car je n’aime pas que l’on m’IMPOSE quelque chose.

Je dis souvent que je souhaite arrêter, rien n’y fait.

Nous sommes déjà presque au sommet et mon mari me dit de continuer que la vue est tellement belles et qu’un tout petit lac où nous nous MIRERONS est à voir .

Un moment donné, je dis fermement que je n’irai pas plus haut. Je fais un quart de tout et, sans connaitre la région coupe à travers broussailles ronce, peut-être même du SYMPHORINE (ce que je n’ai pas cherché a savoir) afin de trouvé le chemin de descente le plus court.

J’en ai bien baver mais j’ai rejoins le chemin où,  je croise des randonneurs, leurs voix est une douce SMPHONIE quand il me disent qu’il ne me reste que 10 minutes pour arriver au parking et donc au café d’alpage.

OUF, je n’aurais pas besoin de MORPHINE pour me remettre, j’ai tenu le coup!

    Ce que j’ai trouver sur le net à propos de ce mot :

PYRRHONISME, est à lire ici >> http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pyrrhonisme

 

J’espère avoir répondu correctement à ton défi Lady

Publicités

Wengen en septembre 2015 (5)

Ce matin nous redescendons sur Lauterbrunnen, nous récupérons la voiture et nous dirigeons vers la fameuse cascade  *Staubbach*

clic sur les 3 images

P1040494

P1040492

P1040493

 

Mais parlons un peu de cette vallée :

Lauterbrunnen a une superficie de 164,56 kilomètres carrés. Dans cette superficie, 36,79 kilomètres carrés ou 22,4 % est utilisé pour l’agriculture, 28,84 kilomètres carrés, soit 17,5 % sont boisés, 2,31 kilomètres carrés, soit 1,4 % sont des bâtiments ou des routes, 1,08 kilomètre carré, soit 0,7 %, des rivières ou des lacs.

Lauterbrunnen se niche au fond d’une vallée en forme de U. La vallée de Lauterbrunnen est l’une des plus profondes dans la chaîne des Alpes par rapport à la hauteur des montagnes qui s’élèvent directement de chaque côté.

Rarement plus d’un kilomètre de largeur, entre les précipices calcaires, parfois tout à fait perpendiculaire, partout une pente extrême. C’est à cette forme que la vallée doit les nombreuses chutes d’eau dont il tire son nom. Les flux descendent des montagnes voisines, arrivent au bord des parois rocheuses de la vallée, et forment des cascade si élevés que ces flux sont presque perdus dans l’air avant d’atteindre le niveau de la vallée. Le plus célèbre d’entre eux est la Staubbach à moins d’un kilomètre du village de Lauterbrunnen.

La hauteur de la cascade se situe entre 240 et 270 m, l’une des plus élevées d’Europe.

En 2011, une crevasse de plus de 300 mètres est détectée sur le glacier de Giesen.

Une rupture de celle-ci pourrait entraîner la libération de cubes de glace, ce qui mettrait en danger la population de la commune.

Lauterbrunnen est aussi apprécié des médias : Johann Wolfgang von Goethe a écrit le poème « Chant des Esprits au-dessus des eaux » a été écrit alors qu’il est resté à la maison paroissiale près de la cascade Staubbach à Lauterbrunnen.

La vallée de Lauterbrunnen, a également fourni le modèle pictural pour les esquisses de J. R. R. Tolkien et des aquarelles de la vallée fictive de Fondcombe, et aussi le nom de la rivière Bruinen (qui signifie « Loudwater ») qui coulait à travers elle.

En 1969, plusieurs scènes du film de James Bond Au service secret de Sa Majesté, sont tournées dans la vallée, y compris une poursuite en voiture dans lequel Bond (joué par George Lazenby). Le restaurant tournant 360 degrés, le Piz Gloria qui couronne le sommet du Schilthorn a été utilisé pour la cachette de Ernst Stavro Blofeld (Telly Savalas). Dans le film, Bond s’en échappe et dévale la montagne pour rejoindre le village de Mürren.

Source Wikipédia

Je vous laisse maintenant découvrir la vidéo.

 

Pour notre part cette escapade est terminée.

Nous rentrons sur Fribourg en nous arrêtant toutefois au bord du lac de Thoune, un peu avant Speiz, pour nous restaurer.

P1040570

P1040572

Ce fut une jolie escapade, que j’ai été ravie de partager avec vous.

Wengen (4)

Après cette magnifique balade au kleine Scheidegg, nous redescendons à Wengen.

P1040452

Une longue balade dans le village ou je constate que le kino (ciné) est toujours là, certains lieux comme la patinoire le tennis ou j’ai passé de nombreux moments le coiffeur et des bistrots que je fréquentais à l’époque n’ont pas fermés ni disparus.(les deux discos de l’époque aucune idée)

Idem pour mes deux lieux d’habitation. Je reconnais certains magasins….

Le village c’est tout de même étalé, certains chalets n’étaient pas construits. Mais la rue principale et resté pareille, même enseignes à peu de choses prêt.

Vers la gare, nouveauté une Coop (magasins d’alimentation en Suisse) la place de la gare à elle été modifiée quelque peu.

C’est assez amusant ce retour sur le passé finalement.

Mais il commence à faire frais, alors temps pour nous d’une bonne douche à l’hôtel avant l’apéro que nous prenons dans un pub, nouveau lui. Puis retour à l’hôtel pour le repas du soir.

Voici d’ailleurs une petite recette pour l’hiver, attention, ça cale !(je ne suis pas arrivée au bout!)

P1040460

1.- faire cuire des röstis qu’ils soient bien doré

2.- déposé une belle tranche de jambon dessus

3.- ajouter des tranches de gruyère (du vrai de Suisse) pour recouvrir et passé au four pour que le fromage fonde.

4.- Pendant ce temps faire deux œufs au plat, les déposés sur le fromage dès la sortie du four. Poivré selon convenance, mangé de suite.

Un régal ! oui je sais encore de la bouffe va me dire quelqu’un….clic (pour savoir qui)

Une petite balade encore (faut bien digérer) et demain nous découvrirons Lauterbrunnen et sa fameuse cascade.

P1040461

Alors vous suivrez samedi prochain?

Wengen (3)

La petite Scheidegg

P1040403

Puisque nous sommes arrivés et, que nous avons grignotés

Nous partons vers 13H30 au petit Scheidegg.

Jean doit au moins voir de près ces célèbres montagnes que sont l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

P1040415

La Kleine Scheidegg se situe sous l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau, à 2’061 mètres d’altitude. Ce lieu offre une vue spectaculaire sur la célèbre paroi nord de l’Eiger. En 1936, des spectateurs étaient présents lorsque quatre alpinistes se tuèrent  sur la paroi. L’histoire fit plus tard l’objet d’un film.

La Kleine Scheidegg possède une gare, des restaurants et des hôtels. Elle constitue le point de départ des randonnées et du trajet vers le Jungfraujoch-Top of Europe.

De la Petite Scheidegg, on peut observer à la longue vue les alpinistes sur la face nord de l’Eiger – l’une des ascensions les plus spectaculaires et les plus difficiles du monde. En changeant à la Petite Scheidegg, on arrive en train jusqu’au Jungfraujoch.

Je vous offre notre balade

 

L’Eiger, le Mönch et la Jungfrau avec ma vidéo, de plus près

 

 P1040441

 

P1040442

(coulée de neige lors de la descente en train)

Nous n’irons pas au sommet du Jungfraujoch bien que cela nous tente bigrement…Mais je vous laisse visiter le lien http://www.jungfrau.ch/fr/quick-navigation/top-of-europe/panorama-a-360-degres/

Il faut en effet depuis Wengen compté 3 heures A/R, de trajet plus 2 sur place, il aurait fallu monter au plus tard vers 11H00, n’oublions aussi pas qu’il peut faire vite froid et, que nous ne sommes pas équipé. De plus le prix de 100CHF/par personnes avec nos réductions et malgré tout assez important, vu l’heure.

Voilà pour cette balade samedi prochain juste la soirée sur place. Vous viendrez ?

Wengen 2

 

Après cette pause café, (http://envie.apln-blog.fr/wengen-1/) nous reprenons la route direction Lauterbrunnen

P1040357

(que nous visiterons mieux le lendemain, j’y reviendrais)

P1040360

Nous prendrons le train crémaillère pour Wengen.

Wengen fait partie de la commune de Lauterbrunnen, non loin d’Interlaken qui se situe entre le lac de Thoune et celui de Brienz. Comme stipulé dans l’article 1

Vous connaissez peut-être de part le fait de cette descente très connue qu’ elle accueille chaque année  *La descente de ski du Lauberhorn*.

Située sur un plateau interrompu par l’effondrement d’une vallée glaciaire (en U), d’abruptes falaises en gardent l’accès.

En temps ordinaires, Wengen est peuplé d’environ de 1 100 habitants (travailleurs hôteliers compris), pendant la haute saison hivernale elle en comptaient à l’époque où j’y travaillait plus de 10 000 (en été  environ 5 000).

Wengen est situé sur une terrasse ensoleillée et protégée du vent, au pied de la Jungfrau, surplombant de 400 mètres la vallée de Lauterbrunnen, à 1274 m d’altitude.

Nous y voici enfin.

 A part quelque aménagement je ne trouve pas de grand changement. Si ce n’est que les portiers des hôtels en livrée et avec traineau électrique,  ne vienne plus attendre les client à l’arrivée du train.

Mais nous ne sommes pas en hivers il est vrai. Les bagages ne sont pas si encombrants!

L’hôtel Bernehof P1040380(http://www.hotelbernerhof.ch/home/index.php/de/a-la-carte-restaurant ou j’ai travaillé) à un peu changé, la terrasse est maintenant vitrée et fermée. Cela donne une annexe du restaurant.

La réception est toujours pareil, les chambres idem. Je pourrais presque aller prendre mon service…

Je ne suis pas là pour ça et nous avons hâte de grignoter un morceau.

Ce que nous faisons au premier hôtel (ou j’ai travailler).  Le Shöenegg

WP_20150908_020

http://www.hotel-schoenegg.ch/Gallery.aspx

sur la terrasse au soleil avec la Jungfrau pile en face.

P1040383

Pour l’anecdote  :

quand j’y travaillait il n’était pas rare les week-end de fête à Lauterbrunnen, que nous descendions à pied vers 22H30 (trajet de quand même passé 1 à 1H30 suivant si c’était descente ou montée et….de l’état :-)) et remontions vers 4-5 heure du mat, pour reprendre le travail à 07H00 tapante après avoir dansé bien sûr!

C’est beau d’être jeune et en bonne santé. Non?

Après quoi nous monterons au petit Scheidegg, mais se sera pour samedi prochain…….

 

Wengen (1)

En date du 8 septembre , comme je l’avais annoncé ici http://envie.apln-blog.fr/courte-absence/, nous somme donc partis pour Wengen.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Wengen est une station suisse des Alpes bernoises située sur le versant ouest du Männlichen, à 1274 m d’altitude.

Y ayant travailler, je m’étais promis alors, d’y revenir et d’y loger dans l’hôtel ou justement j’avais officié le plus longtemps (j’y reviendrais) comme *fille de salles 1*

Je vous ai planté un peu, le décors, mais pour l’instant découvrons seulement un peu les bords du lac de Thoune que nous avons longé, durant notre trajet, en partie.

Le lac de Thoune est un lac alpin situé dans l’Oberland bernois en Suisse. Son nom lui vient de la ville de Thoune.

Je vous laisse découvrir un peu plus ici à ce propos >> https://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_de_Thoune

Nous nous somme arrêtez pour un café au bord du lac dans un endroit paisible, manifestement connu (et couru) dans la région Neuhaus.

Juste en bordure du lac et une  superbe vue sur les montagne environnantes. Un très joli moment.

P1040325

P1040342

P1040344

P1040346

P1040350

P1040351

A samedi prochain?

 

Montagne Suisse le samedi, Grèce le dimanche, pas de quoi vous plaindre non?

*fille de salle 1* ne sert que les client de l’hôtel en petit-déjeuner, demi-pension ou pension complète.

La Bénichon

Je place cet article dans la communauté cooltext1860147218 qu’à crée Clara. Ce thème n’as rien n’a voir avec l’article. Pourtant cette fête remonte à plus de 100 ans……..Alors même si ça ne parle pas de guerre d’il y a 100 ans………C’est quand même assez vieux pour y figurer et en plus cela fait vivre cette communauté.

Vous savez ce que c’est????? Alors voilà

 

A l’origine, cette fête était celle de la bénédiction: remerciements aux dieux de tout ce que la nature avait donné et que l’on avait récolté durant l’année.

Source: benichon.org

Au fil des siècles, la cérémonie religieuse a disparu, seule la fête populaire et gastronomique est restée… On mange durant six heures ou plus: cuchaule, moutarde de Bénichon, bouillon, jambon de la borne, gigot d’agneau accompagné de poires à Botzi, meringues, petits fruits, délices de la Bénichon et crème double de la Gruyère.

Vient ensuite le moment de la danse au rythme de la musique folklorique.

Au Moyen Age, la Bénichon était également liée à la fête du saint patron de l’église ou la descente de l’alpage. Aujourd’hui, cette fête a largement perdu son caractère religieux. Comme les “Chilbi” des régions alémaniques, elle est devenue une fête populaire et gastronomique.

Une des spécialités typiques de la Bénichon est la cuchaule,

un pain sucré au safran,

Mise en place et préparation: env. 20 min

Temps de levage: env. 2 heures 20 min

Cuisson au four: env. 30 min 

Cuchaule (pain au safran)

500 g de farine blanch2
1½ c.c. de sel 

70 gde sucre

½ cube de levure, émiettée 

1 dl de lait

1 dl d’eau

50 g de beurre

1 sachet de safran

½ dl de crème 
 
1 œuf, battu

1. Mélanger farine, sel, sucre et levure dans un bol.

2. Chauffer lait, eau, beurre et safran dans une petite casserole, jusqu’à ce que le beurre fonde, laisser tiédir un peu. Retirer de la plaque. Remuer la crème et l’œuf, incorporer.

3. Ajouter à la farine, pétrir en une pâte souple et lisse. Pétrir jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux mains. Laisser lever du double de volume env. 2 heures à couvert et à température ambiante.

4. Former un pain rond, disposer sur une plaque chemisée de papier cuisson, dorer à l’œuf, laisser lever encore env. 20 minutes, entailler en croisillons.

Cuisson: env. 30 min dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C.

On accompagne la cuchole  de moutarde de Bénichon.


Moutarde de Bénichon: comment la faire

 

Mise en place et préparation : env. 45 min

Temps de repos: env. 12 h

Pour 2 bocaux d’env. 1 1/2 dl

1½ c.s. de poudre de moutarde
 
½ dl de vin blanc
 
2 dl d’eau
50 g de sucre candi
 
1 étoile de badiane
 
½ bâtonnet de cannelle
 
3 dl de vin cuit
 
2½ c.s. de farine

1. Mélanger la poudre de moutarde et le vin blanc, laisser gonfler env. 12 heures.

2. Porter à ébullition dans une petite casserole l’eau avec le reste des ingrédients jusqu’à la cannelle comprise, baisser le feu, cuire doucement env. 15 minutes. Retirer l’étoile de badiane et le bâtonnet de cannelle.

3. Mélanger le vin cuit et la farine, ajouter au mélange de sucre, faire réduire env. 10 min sur feu moyen en remuant de temps en temps jusqu’à obtention d’une consistance de gelée.

4. Ajouter le mélange de vin blanc et moutarde, porter à ébullition un court instant. Verser la moutarde de Bénichon épaisse et bouillante dans des bocaux propres préchauffés, fermer aussitôt. Poser un court instant les bocaux à l’envers sur le couvercle à vis, laisser refroidir sur une surface isolante.

Conservation: env. 6 mois dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Suggestion: le vin cuit ou raisiné est un jus de pomme ou de poire épaissi. Il peut être remplacé par un concentré de poire (p.ex. Birnel)

 

Source des recettes et de l’image http://www.aldente.ch/rezept-db/rezept_details.php?content_id=99

On mange ensuite du pot-au-feu, du ragoût de mouton avec des “poires à botzi”, du jambon fumé à la borne et du gigot de mouton. Le dessert se compose de bricelets, de tarte au vin cuit, de meringues, de beignets et de « cuquettes” (galettes).

 

Info sur la poire à Botzi http://www.la-gruyere.ch/fr/poire-a-botzi.html

 

En savoir beaucoup plus??? IcI http://www.benichon.org/fr/

Et surtout en connaitre les dates http://www.poire-a-botzi.ch/rubriques-f/historique/benichon.php

Courte absence

Il fait beau, j’ai envie de profiter du soleil pour aller à Wengen, avant le froid et la grosse neige!

j’avais 17 ans quand j’y ai été et travailler comme fille de salle (service dans le restaurant des hôtes de l’hôtel)

Ce fut d’abord un hôtel qui je crois à été vendu pendant environ 6-7 mois, puis j’ai travailler pour le même service à

qui n’étais alors pas encore résidence. Le premier lieu était juste à côté, surplombant le Bernerhof

J’ai toujours rêver d’y retourner et cette fois, d’y passer la nuit.

Demain nous y allons.

Je serais donc de retour mercredi soir après avoir fait le plein de photos du Jongfraujoch, ou nous monterons

et de Lauterbrunen et sa fameuse *pisse vache*

Alors à Jeudi…..amusez vous bien

 

P.S. Pour la communauté de Dom je ne saurais que fin de semaine si bob aiM ou pas la dulcinée………

et pour la cour de Jill, je vous informe qu’Alceste seras, par conséquent en retard,